Les atouts sociaux et identitaires des jeunes bilingues [1]

Sur le plan développemental et cognitif, l’enfant bilingue posséderait une flexibilité mentale supérieure, une faculté de raisonnement et d’abstraction accrue qui lui fournit des avantages dans la construction de concepts et parce qu’il sait très tôt dissocier le mot et son référent, ce qui étaye et enrichit sa pensée et ses apprentissages.

  • Les enfants bilingues disposent d’une faculté à la pensée créative accrue.

Ils réussissent significativement mieux dans des tâches où il ne s’agit pas de trouver LA réponse correcte à une question, mais d’imaginer une multitude de réponses. (Baker 1988, Ricciardelli 1992).

Ils sont nettement plus favorisés pour un bon apprentissage des mathématiques, et plus généralement pour les opérations mentales fondées sur l’abstraction.

  • Leurs facultés métalinguistiques sont plus avancées que celles de leurs pairs unilingues.

Cela signifie une meilleure compétence analytique, mais aussi et surtout un contrôle cognitif supérieur des opérations linguistiques (Bialystok 1987, 1988). Cela entraîne de meilleures chances de succès scolaire.

  • Dans des tests de perception spatiale, ils obtiennent de meilleures performances.

 

Sur le plan social :

  • Ils disposent d’une meilleure sensibilité communicative.

Dans la mesure où ils perçoivent mieux des facteurs situationnels et y réagissent plus rapidement pour corriger des erreurs de schématisation et de comportement (Ben-Zeev, 1977). On pense que ceci est dû à la nécessité de déterminer rapidement, à partir d’indices divers, le choix de langue approprié à une situation (Baker 1996 136).

 

Sur le plan pratique et utilitaire :

Pour les loisirs : dans le cadre d’activité ayant une rapport avec les arts ou le sport, la maîtrise de langues multiplie les occasions et donne accès à des ressources variées.

Mais le point fondamental est que les langues permettent de s’exprimer, d’exprimer l’identité personnelle, et il est certain que plus on en a, plus on a de choix à sa disposition pour servir la liberté. La liberté d’expression dans toute une gamme de registres et de style et dans une éventail de situation : Gilbert Dalgalian explique dans une de ses conférences : « (…) Pour l’unilingue, à tout signifiant correspond un seul signifié. Un bilingue, au contraire, possède pour un même signifié deux signifiants … Parce qu’il associe deux signifiants à un même signifié, il est à même d’analyser le signifié de beaucoup plus près… » et de choisir les termes qui conviendront le mieux à ses sentiments.

Un environnement bilingue et biculturel riche et une éducation appropriée doit par conséquent être présent pour permettre l’être bilingue de trouver son équilibre au travers de ses identités linguistiques et culturelles.

[1] Les informations de ce paragraphe sur les avantages proviennent de divers documents : 1) L’enfant bilingue : chance ou surchage? Georges Lüdi, Université de Bâle, 2) publication du C.R.A.P.E.L (Centre de Recherches et d’Applications Pédagogiques en Langues) de l’Université de Nancy 2, 3) conférence Claude Hagège : http://div-yezh.org/article.php3?id_article=589

autoritrato-Valentine-4-ans

Enfant bilingue (4 ans)

La città e le strade per tornare a casa, Valentine 4 ans
La ville et la route pour rentrer à la maison, Valentine 4 ans
18795169
autoritratto-Leila_w

Enfant bilingue (6 ans)

Tre in otto lingue, Scuola Italo Calvino, Leila 7 ans
Trois en 8 langues, classe de CP, école Italo Calvino, Leila 7 ans
lingue_leila_calvino_fd blanc

Sélection d'ouvrages sur le bilinguisme précoce

Bilinguisme et développement par Hellen Bialystok

Les avantages du bilinguisme

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier