La magnétoencéphalographie (MEG) est une technique de mesure des champs magnétiques induits par l’activité électrique des neurones du cerveau. Cette technique est employée avec une visée clinique en neurologie (notamment pour l’étude de l’épilepsie) mais aussi en cardiologie, ainsi que dans la recherche en neurosciences cognitives. (Source : Wikipédia)

Ce qui nous intéresse ici c’est ce que peut faire cette technique dans le domaine de l’acquisition précoce des langues. Une machine (voir l’image ci dessous) a été spécialement conçu pour les bébés afin qu’on puisse explorer leur cerveau leur faire peur ou les gêner dans leurs mouvements. Elle est totalement sans risque et parfaitement silencieuse.

MEG

Cette machine, explique Patricia Kuhl dans sa conférence The linguistic genius of baby / Le génie linguistique des bébés, a une précision au millimètre près pour ce qui est de l’espace, et une précision à la milliseconde qui utilise 306 SQUIDs – ce sont des appareils à interférence quantique superconducteurs – pour repérer les champs magnétiques qui changent lorsque nous réfléchissons. Nous sommes les premiers au monde à enregistrer des bébés dans une machine à électroencéphalogramme pendant qu’ils apprennent.

La magnetoencephalogaphie – L’article

Mécanismes cerveau illustration

Article de l’”Institute Learning & Brain Sciences”

University of Washington

Que nous dira MEG sur le “Ready Mind” ?

La magnétoencéphalographie (MEG) est un appareil d’imagerie cérébrale totalement sûr et silencieux qui convient aux plus jeunes enfants. Il agit comme un grand stéthoscope ou un capteur pour l’esprit. La MEG nous permet d’examiner l’ensemble du cerveau en action pendant qu’un enfant ressent un mot, une vue, une émotion ou un toucher. La technologie MEG révélera la magie de l’apprentissage précoce et pourquoi ce que nous apprenons tôt est si puissant et durable dans la mémoire.

L’appareil d’imagerie cérébrale MEG, extrêmement sensible, peut cartographier l’activité mentale d’un nourrisson de quelques jours seulement et prouver que les mystérieux petits cerveaux des enfants sont tout sauf vides.

En fait, ces cerveaux sont souvent plus occupés à traiter des données que les cerveaux des adultes. Les études I-LABS montrent que les nouveau-nés peuvent entendre les distinctions subtiles entre les sons utilisés dans toutes les langues du monde – un exploit qu’aucun adulte ne peut réaliser – et qu’entre 0 et 7 ans, les enfants ont une capacité beaucoup plus grande à maîtriser les langues étrangères que leurs parents.

“Comprendre pourquoi les enfants apprennent facilement une deuxième langue alors que leurs parents ont du mal nécessite une sorte de science de fusée pour l’esprit, et notre nouveau MEG nous permettra de le faire”, a déclaré la co-directrice de l’Institut Patricia Kuhl, une autorité mondiale sur le développement précoce du langage. . “Cela pourrait conduire à des programmes d’apprentissage d’une langue seconde qui fonctionnent pour les personnes de tous âges”, ajoute Kuhl.

Il existe très peu de machines MEG aux États-Unis et aucun autre laboratoire n’a développé de mesures MEG pour les nourrissons et les jeunes enfants. En 2006, à l’aide d’une machine MEG à Helsinki, Kuhl et Toshisaki Imada, membre du corps professoral d’I-LABS, ont été les premiers au monde à enregistrer l’activité cérébrale chez des nourrissons éveillés alors qu’ils écoutaient différentes langues dans la machine MEG. Avec le MEG nouvellement financé par I-LABS, les chercheurs peuvent enfin poursuivre leur objectif de créer le premier centre d’imagerie cérébrale axé sur les enfants, ici même sur le campus de l’Université de Washington.

Comme les premiers explorateurs cartographiant des continents inconnus, les chercheurs pionniers de l’Institut pourront tracer le territoire inexploré du cerveau en développement d’un enfant, en étudiant les connexions neuronales critiques qui composent l’intelligence humaine. MEG, complètement sûr et silencieux, agit comme un grand stéthoscope ou un capteur pour l’esprit. Un enfant est assis sous la machine, qui ressemble à un grand sèche-cheveux de salon de beauté. Lorsqu’il éprouve un mot, une vision, une émotion ou un toucher de la main, les neurones travaillant ensemble dans le cerveau de l’enfant génèrent de minuscules champs magnétiques. La technologie MEG identifie ces champs et les suit milliseconde par milliseconde, avec une précision spatiale millimétrique, créant des cartes du cerveau de type topographique.

Ces cartes MEG pourraient transformer les systèmes de parentalité, d’éducation, de santé, de protection de l’enfance et de justice pour mineurs en créant des outils qui identifient les enfants handicapés à un stade précoce, lorsque l’intervention a le plus de chances de réussir. Cela pourrait signifier détecter les problèmes avant que les bébés ne prononcent leurs premiers mots. Cela pourrait signifier le dépistage des nourrissons à risque d’autisme dès l’âge de 15 semaines.

Apporter cette technologie de pointe à l’UW semblait un rêve impossible. Le conseil consultatif d’I-LABS et la communauté des donateurs ont encouragé les chercheurs à « voir grand » et à établir des priorités en fonction de l’importance scientifique et sociétale, et non du coût. MEG était en tête de liste. Avec le soutien solide de l’Université de Washington, les scientifiques d’I-LABS ont pu obtenir une subvention de 4 millions de dollars du Washington State Life Sciences Discovery Fund pour acheter le MEG et rénover l’espace d’I-LABS afin de créer la nouvelle installation MEG.

L’installation MEG explorera non seulement l’esprit des enfants et la magie de l’apprentissage précoce, mais pourra également être utilisée pour étudier l’activité neuronale des personnes de tout âge. L’étude des cerveaux et l’apprentissage tout au long de la vie conduiront à l’amélioration du diagnostic et du traitement ainsi qu’à l’amélioration des «exercices neuronaux» conçus pour aider à garder le cerveau vieillissant sur le plan cognitif.

Vous souhaitez obtenir des informations plus techniques avec schémas à l’appui, cliquez sur le petit cerveau rose ! :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.