);

Au niveau de la famille : implication et persévérance.

Il ne faut pas sous-estimer l’investissement quotidien nécessaire pour une éducation bilingue équilibrée. En effet, « élever un enfant dans deux langues demande un effort soutenu sur plusieurs années » [1]. Il faut que tous les membres de la famille contribuent à cet effort et s’y tiennent. Tout d’abord, et comme nous avons pu le voir, il faut combattre les préjugés qui se présentent quotidiennement, il faut sauvegarder la langue et la culture qui disparaît sous la marée de la nation d’accueil, ce qui n’est pas chose facile lorsque l’on connaît la difficulté de garder une logique consciente dans les rapports linguistiques au sein de la famille et le rapprochement « virtuel » (puisque absent) avec ses secondes origines.

Cependant ces difficultés peuvent se soustraire à la passion, car permettre à ses enfants de se construire une identité à partir de deux langues et de deux cultures à la place d’une seule est un programme si hautement vital qu’il peut devenir un objectif intrinsèque qui nous accompagne naturellement dans notre parcours de vie.

[1] Barbara Abdelilah-Bauer – ci-dessous son livre aux éditions La Découverte, 2006.

Le défi des enfants bilingues - grandir et vivre en parlant plusieurs langues

Élever un enfant dans deux langues demande un effort soutenu sur plusieurs années. Le bilinguisme ne va pas de soi, que la seconde langue soit celle d’un des parents, qu’elle soit celle de la cellule familiale dans un pays étranger ou, tout simplement, un projet d’apprentissage pour l’enfant d’une famille monolingue. Combattre...

Offre externe en français

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier